• COMITÉ PAYSAN POUR LA SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE

  • L'Initiative

    Pour la souveraineté alimentaire - l'agriculture nous concerne toutes et tous

    5 bonnes raisons

    L’initiative souhaite appliquer le principe de souveraineté alimentaire en Suisse. Pour ce faire, elle souhaite que La Confédération favorise:

    1. Une agriculture paysanne diversifiée et nourricière qui tienne compte de nos ressources naturelles notamment du sol, protège nos semences et renonce aux OGM.
    2. Une agriculture qui offre un avenir aux générations futures en assurant par des prix rémunérateurs des revenus équitables aux paysan-ne-s comme aux employé-e-s agricoles et en garantissant aux jeunes un accès à la terre.
    3. Un marché plus transparent, qui soit au service des paysan-ne-s comme des consommateurs-trices ; un renforcement des circuits courts pour promouvoir et dynamiser la production de proximité, les emplois dans les régions, réduire les transports et garantir une meilleure traçabilité.
    4. Un commerce international plus équitable par le biais d’une frontière qui joue son rôle régulateur ; un droit de se protéger et un devoir de renoncer à des subventions à l’exportation.
    5. Une agriculture et une alimentation citoyenne qui soient à l’écoute de la population ; que celle-ci soit souveraine sur le type de politiques agricole et alimentaire qu’elle souhaite développer au plus proche de ses souhaits et en respect des autres régions.
  • Ces paysannes et paysans soutiennent l'initiative...

    Jeunes de la Touvière sur Genève

    Ferme biologique

    "Nous, producteurs et consommateurs, sommes de plus en plus à vouloir
    reprendre en main notre alimentation. Nous désirons des produits sains,
    diversifiés, savoureux et de proximité.

    Ceci passe par un diversification de la production, tant au niveau d'une
    entité agricole qu'à plus large échelle.

    Pourtant, le constat est le même depuis plusieurs décennies, les fermes
    disparaissent au profit d'autres qui s'agrandissent, ce qui appauvrit
    l'offre en produits.

    C'est un courant inverse qu'il faut défendre, maintenir les unités
    agricoles en place et faciliter la reprise de ces dernières par de
    nouveaux agriculteurs. Malheureusement les contraintes légales et
    financières entravent ce droit à la terre.

    Soutenir l'initiative pour la souveraineté alimentaire, c'est soutenir
    toutes les initiatives que vous voyez émerger autour de vous, celles
    qui vous proposent des nouveaux produits alimentaires, qui font vivre
    ceux qui les mangent et ceux qui les produisent!"

    Vanessa Renfer

    Paysanne, Enges (NE)

    "En tant que paysanne et maman de quatre jeunes enfants, je fonde de
    grands espoirs dans l'aboutissement de cette initiative. Nous sommes
    confrontés quotidiennement aux nouvelles des quatre coins du globe qui
    nous déversent leur lot de catastrophes naturelles, humaines,
    sociales... Si la souveraineté alimentaire ne peut évidemment tout
    résoudre, je suis persuadée qu'elle apporterait tant de bénéfices:
    partout dans le monde, la production alimentaire locale peut fournir aux
    populations la nourriture adaptée à leurs besoins, tant en termes de
    qualité que de quantité; elle respecte le sol dont elle se nourrit; elle
    offre aux personnes du travail et un environnement agréable, loin des
    monocultures industrielles qui ne sèment que chaos et appauvrissement;
    elle préserve les savoir-faire. Aujourd'hui, la question ne se pose même
    plus. La fuite en avant des productions industrielles ne pourra pas se
    poursuivre, alors à nous d'y mettre un stop, haut et clair, dès maintenant."

    Berthe Darras

    Employée agricole en maraîchage, Kirchlindach BE

    "Pourquoi l’initiative est si importante ?

    Car il est inacceptable qu’en 2016, en Suisse – un pays occidental – les conditions de travail dans l’agriculture soient si mauvaises : des salaires très bas, un temps de travail règlementé à 45h/semaine maximum SAUF dans l’agriculture où ce dernier est à 55h/semaine ; et je ne parle pas des agriculteurs qui travaillent encore bien plus par semaine… Résultat : les employés agricoles ne sont quasiment que des étrangers. De mon côté, j’arrête bientôt ce travail car je ne m’en sors pas financièrement…

    Quand je parle autour de moi des conditions de travail en agriculture, les gens sont choqués : ILS NE SAVENT PAS CE QU’IL SE PASSE VRAIMENT EN AGRICULTURE. Il est temps de faire ouvrir les yeux à la population et de lui faire prendre conscience qu’il y a aujourd’hui un véritable problème en agriculture : qu’il n’est pas normal que la pression des distributeurs et grands groupes soient si fortes ; que nous ne payons pas l’alimentation à sa juste valeur ; que chaque jour, des fermes mettent la clé sous la porte…

    Redonnons une valeur juste à un métier noble et vital!"

    Stefanie Schenk

    Paysanne biologique et traductrice, Renan

    "À l’école agricole (2014), nous visitions un champ de colza modèle : le carnet des champs nous apprenait que le colza avait été traité 5 fois (!) avant l’arrivée des méligèthes (insectes parasites) … C’est pour fabriquer l’huile de colza, vantée pour ses qualités nutritives. Je ne veux pas, dans ma nourriture, de cette "qualité" là, bourrée de résidus phytosanitaires. À l’école agricole, je veux qu’on y apprenne comment obtenir des rendements corrects sans recourir à la chimie (ni aux antibiotiques, ni aux fourrages importés). Je veux acheter des produits de saison (nos saisons, pas celles du Kenya, d’Espagne, de Chine). Je ne veux pas hausser les épaules et détourner le regard quand j’entends parler de conditions de travail inacceptables, de déforestation, de monocultures géantes, du pouvoir discrétionnaire des multinationales. Je veux agir. A petite échelle, sur notre ferme biologique, et à plus grande échelle, en soutenant la souveraineté alimentaire."

    Autres soutiens...

    Vanessa Renfer, Enges
    Heidi Stoffel, Zürich
    Hansruedi Roth, Schelten
    Barbara Hofer, Renan
    Tina Siegenthaler, Dietikon
    Anita Triaca, Dietikon

    Hans Georg Bart, Grossaffoltern
    Karl Heuberger, Hosenruck
    Silvia Mazzarda, Unterengstringen
    Markus Lanfranchi, Verdabbio
    Monika Gerlach, Renan
    Regula Imperatori, Schelten
    Christa Zuber, Basel
    Emanuel Schmid, Montagne de Courtelary
    Nikita Passiouk, Delémont
    Florian und Evelyn Buchwalder, Liesberg
    Fabian Brandenberger, Dietikon

    Claudia Kälin, Einsiedeln

    Gröbly Thomas, Baden
    Samuel Spahn, Dietikon
    Markus Müller, Sempach
    Thomas Hirsbrunner, Schelten
    Wieland Bärlocher, Freidorf
    Kurt Graf, Mont-Soleil

    Peter Brühlmann, Arnegg
    Peter Wildhaber, Walenstadt

    Fabio Tanner, Wölflinswil
    Lukas Walde, Eggenwil
    Tabea Münger, Möhlin
    Jörg Rechsteiner, Rothenhausen
    Verein Berghof Grüebli, Fankhaus

    Michael und Elsbeth Arnold-Möckli, Spiringen
    Hermann Arni Karle, Hettiswil

    Rolf Schweizer, Peyres-Possens
    Biohof Benjamin Blaser, Salavaux

    Verena Schorro, Oetwil an der Limmat

    David Rotzler & Rahel Kilchsperger, Sonvilier

    Doris & Fabien Roth, Sonvilier

    Peter Marthaler, Hüttikon
    Christine Kölla, Oppikon
    Rosmarie Blaser, Altnau
    David Meister, Kefikon
    Christian Schwarz, Trägerwilen
    Lukas van Puijenbroek, Meilen
    Christian Uebelhard, Niederbipp
    Patrick Meyer, Winterthur

    Dieter Tschopp, Ziefen
    Ruth Habegger, Fankhaus

    Dieter Tschopp, Ziefen
    Heiner Weber, Bretzwil
    Willy Ehrsam, Häfelfingen

    Daniel Flühmann, Mittelhäusern
    Helen Brodbeck, Biel

    Martin Köchli, Buttwil

  • Devenir membre du comité

    Vous êtes paysanne/paysan et vous soutenez l'initiative pour la souveraineté alimentaire? Alors rejoignez le comité paysan!

  • Agenda

    Assemblée générale ECVC 2017

     

    Mercredi, 22. Mars 2017, 09:00
    Fin Samedi, 25. Mars 2017

     

    Programme de l'assemblée générale de la coordination européenne Via Campesina:

    22 mars: assemblée des jeunes et des femmes

    23-24 mars: assemblée générale

    25 mars: discussions sur les droits des travailleurs-euses et des migrant-e-s

    25 mars: action

     

    Plus de détails prochainement. Les paysan-e-s intéressé-e-s à participer à la conférence peuvent s'annoncer à: m.stalder@uniterre.ch

    Les 3 initiatives agricoles dans l'arène

     

    Jeudi, 23. Mars 2017, 19:30 - 21:00

    FiBL, Ackerstrasse 113, Frick (AG)

     

    Débattront dans l'arène:

    Flyer

    Forum: Non au sommet des pilleurs et pollueurs à lausanne! (commodities global summit)

    Samedi, 25. Mars 2017, 13:30 - 18:00

    Pôle Sud, Lausanne

    Projection du film Trading Paradise suivi d’un débat avec le réalisateur Daniel Schweizer

     

    Samedi, 25. Mars 2017, 20:30

    Galeries du cinéma, Lausanne

     

    Manifestation conviviale, musicale, revendicatrice et pacifique à l’occasion du sommet mondial des matières premières

    Lundi, 27. Mars 2017, 18:00

    place St-François / 19h Rassemblement festif à Ouchy

    Film – l’Eveil de la Permaculture

    Mardi, 28. Mars 2017, 19:30

    Maison verte, place de la gare 2, Romont

    En collaboration avec l’association Permaculture-Fribourg nous projetons en avant-première ce film documentaire d’Adrien Bellay.

    La permaculture laisse entrevoir une lueur d’espoir avec ses solutions écologiquement soutenables, économiquement viables et socialement équitables. Accessible à tous, elle peut être mise en œuvre partout… Aujourd’hui, des hommes et des femmes se rencontrent et expérimentent cette alternative crédible. La transition “permacole” est en marche!

    Voir la bande annonce

    La projection sera suivie d’une discussion sur ce thème.

     

    > agenda Maison Verte

    La Terre à « Ceux qui nous nourrissent » : regards croisés sur une agriculture paysanne écologique et de proximité

     

    Mardi, 28. Mars 2017, 20:00

    Cinéma « Grain d’Sel » à Bex

     

    Dans le cadre de leur campagne œcuménique 2017, Pain pour le prochain et Action de Carême vous proposent d’apporter un éclairage actuel sur le lien à la terre et les paysans qui la cultivent. En visionnant le film de Cesare Maglioni et Eline Müller «Ceux qui nous nourrissent», produit par BioVaud et l’association Pissenlit, projection suivie d’une discussion-débat, nous aurons l’occasion de réfléchir à l’agriculture de demain.

    Programme :

    • 20h00 Accueil et introduction de la soirée

    • 20h15 Projection du film «Ceux qui nous nourrissent»

    • 20h50 Débat entre les participants

    • 21h30 Apéritif offert

    Intervenant / intervenantes:

    Pierre-Alain Schweizer, paysan au Domaine de la Perrole à Aigle, président de l’Association Pour la Perrole et membre de BioVaud

    Mamy Rakotondrainibe, responsable du Collectif pour la défense des terres malgaches (TANY) et hôte de la campagne 2017

    Fabienne Tâche, membre de l’Action Chrétienne Agricole Romande (ACAR), de la Coopérative de solidarité paysanne et d’Uniterre

    Le débat sera modéré par Jacques Küng, pasteur de la paroisse protestante des Avançons, qui organise cette soirée avec la paroisse catholique de Bex.

     

    Pour toutes informations supplémentaires: Dorothée Thévenaz Gygax (Action de Carême), +41 (0)21 617 88 93, ThevenazGygax@fastenopfer.ch ou Pierre-Gilles Sthioul (Pain pour le prochain), +41 (0)21 614 77 18, sthioul@bfa-ppp.ch Entrée libre, collecte à la sortie. Parlez-en autour de vous!

     

    Initiation à la permaculture

    Début Samedi, 1. Avril 2017 - 09:00
    Fin Dimanche, 2. Avril 2017 - 18:00

    La permaculture est la conception de systèmes durables, en cherchant à reproduire le fonctionnement et les interactions observés dans les écosystèmes naturels, tout en satisfaisant les besoins des êtres humains. La permaculture n’est pas une méthode de jardinage, c’est une manière de voir le monde et d’organiser les éléments de nos systèmes afin de les rendre stables et perpétuels. Elle est applicable dans tous les aspects de la vie (social, écologique, économique et culturel), il n’est pas nécessaire d’avoir un jardin pour la pratiquer.

    Pour découvrir la permaculture et chercher l’harmonie entre l’homme et la nature, nous vous proposons ce stage non diplômant qui correspond aux deux premiers jours d’un cours certifié de 72 heures.

     

    >> infos et inscriptions

    Marche contre Monsanto et Syngenta

     

    Samedi, 20. Mai 2017, 14:00 - 18:00

    Barfüsserplatz, Bâle

     

    a 3e "Marche contre Monsanto et Syngenta" aura lieu le 20 mai 2017 à Bâle.
    Venez manifester pacifiquement contre les pratiques scandaleuses de ces multinationales de l’agrobusiness
    et pour une agriculture durable sans pesticides, sans OGMs et sans brevets sur les semences.

    Cet événement à Bâle marquera également notre opposition à l’actuel processus de concentration dans le domaine des multinationales de l’agrochimie.
    Uniterre et l'Alliance pour la Souveraineté Alimentaire se mobilisent également pour cette manifestation.

    infos et détails sur www.marchagainstsyngenta.ch